Emailing : Comment faire un emailing en 2019 ? 5 étapes clés !

Vous pensez peut-être que l’e-mailing est mort.

Qu’en 2019, on n’envoie plus d’e-mails car les réseaux sociaux ont pris une envergure tellement considérable que, finalement, on passe uniquement par ces canaux pour communiquer.

Que me diriez-vous si je vous dis qu’il y a plus 3x plus d’adresse e-mails que de comptes Facebook et Twitter réunis ?

Ou que 281 milliards d’e-mails sont envoyés chaque jours dans le monde, dont plus d’1 milliard en France (hors spam).

Vous me direz sûrement, en tant que marketeur accompli, qu’il est évident que l’e-mailing possède le meilleur taux ROI (retour sur investissement) de tous les canaux de communication disponible à l’heure actuelle !

Il va donc falloir que vous vous penchiez sérieusement à l’implémenter de manière efficace dans votre stratégie de développement, si ce n’est pas déjà le cas.

Dans cet article, nous verrons pourquoi et comment faire une campagne d’e-mailing réussie, afin de passer votre business à un niveau supérieur.

Les chiffres clés de l’emailing

Avant de rentrer dans les détails, laissez-moi vous présenter pourquoi vous devez faire de l’emailing marketing une priorité dans votre activité :

  • Pour chaque euro investi, vous gagnez 30€ en moyenne !
  • 59% des français utilisent plus l’e-mail que La Poste.
  • 80% des entreprises acquièrent et fidélisent leurs clients via l’e-mailing.
  • Les e-mails de bienvenue ont un taux d’ouverture de 82%.
  • Les e-mails avec un objet personnalisé ont deux fois plus de chances d’être ouverts.
  • Envoyer trois e-mails après un panier abandonné augmentent la conversion achat de 70% !
  • Ajouter une vidéo dans l’e-mail augmente ses chances d’ouverture de 300%.
  • 50% des clients aimeraient recevoir des e-mails promotionnels chaque semaine.

À la vue de ces chiffres vertigineux, il paraît inconcevable de ne pas faire de l’emailing !

Cependant, beaucoup de personnes ne savent pas comment construire une campagne d’emailing efficace dans leur entreprise.

C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Une chose à savoir pour faire un emailing réussie…

Selon vous, pourquoi certaines personnes pensent que l’emailing est mort ?

Peut-être que c’est pour la même raison que vous ? Ou que moi auparavant.

En effet, l’avis général, notamment lorsque l’on vient de monter son entreprise, pense que une boîte d’e-mail est associée à “SPAM”.

Cet opinion est, on va dire, un point de vue consommateur.

Du coup, ils se disent que faire de l’emailing c’est une perte de temps puisque les emails vont atterrir soient dans les indésirables ou carrément, finir à la corbeille.

Mais les marketeurs plus expérimentés ont compris et leur vision de consommateur est dans le sens inverse de l’avis général.

Ils ont compris que pour faire une campagne d’emailing réussie, il faut communiquer par e-mails à ses clients de la même façon que l’on souhaiterait en recevoir un de sa marque préférée.

J’aime beaucoup la métaphore de Neil Patel qui dit : “Rentrer dans la boite de réception de quelqu’un, c’est comme être invité chez lui pour dîner. S’il vous demande de retirer vos chaussures, vous le faîtes”.

Entre autre, c’est le prospect qui doit décider de recevoir vos e-mails et non l’inverse. De plus, s’adresser de manière non agressive avec ces derniers leur permettra d’être beaucoup plus réceptifs à vos campagnes d’emails.

Quelles étapes pour faire un emailing réussi ?

Alors, tout d’abord, il vous faudra bien sûr un logiciel auto-répondeur pour pouvoir faire vos d’emailings.

Il vous permettra d’envoyer des e-mails que vous aurez conçu en automatiques.

Dans l’article “Comment choisir son auto-répondeur ?”, je détaille les outils du marché. Ce qui vous permettra de choisir lequel répond le mieux à vois besoin.

Maintenant voici les différentes étapes pour faire un emailing réussi.

1. Obtenir l’autorisation auprès du prospect !

Et oui, comme évoqué précédemment, vous devrez en amont obtenir la permission du prospect de lui envoyer un e-mail.

La RGPD, mise en place en 2018, a sévi les sanctions pour toutes exploitations des données personnelles non-consenties par le consommateur.

De plus, il n’est pas éthique de pénétrer illégalement dans la vie de quelqu’un !

Généralement, l’auto-répondeur vous indique une case à cocher pour demander si vous avez eu l’autorisation d’ajouter l’adresse e-mail à liste de diffusion en question.

Pas de panique, je vous expliquerai dans la suite de cet article comment utiliser une liste de diffusion pour faire de l’emailing.

2. Collectez des e-mails massivement

Et qualitatifs !

Pour impacter le maximum de personnes dans votre secteur, le meilleur moyen reste de récupérer leur adresse e-mail.

Mais pas de n’importe quelle manière.

Toutefois, plusieurs possibilités s’offre à vous pour faire votre mailing list.

La première manière consiste à offrir un cadeau à votre prospect en échange d’une adresse e-mail.

Cela peut être un bon de réduction sur un de vos produits,

La seconde, est tout simplement recevoir de l’information via une newsletter.

Les deux fonctionnent, mais c’est à vous de choisir laquelle est la plus adaptée à votre objectif.

Il faut définir en amont le “pourquoi” vous souhaitez obtenir l’adresse e-mail de votre prospect.

La raison est que par la suite, vous allez devoir segmenter l’ensemble des adresses e-mails collectées et les ajouter à votre liste de diffusion.

Pour infos, une liste de diffusion (ou mailing list) est l’endroit où vous contacts ayant un profil similaire ou un intérêt en commun seront affectés.

Dans la suite de l’article, je reviendrai sur pourquoi il faut segmenter sa liste d’e-mails pour faire de l’emailing.

Restez concentrés !

Exemple de cadeaux à offrir :

  • Livre blanc
  • Guide offert
  • Réductions
  • Formations

Bien sûr cette démarche doit être incitative et être réellement bénéfique pour le visiteur de votre site.

3. Avoir le sens du timing

Le sens du timing est très important pour faire une séquence d’emailing.

En effet, il se peut que votre prospect ou client soit déjà submergé de toute part par d’autres entités que la votre dans sa boîte mail.

Nous avons vu précédemment qu’il fallait rester courtois car sa boîte e-mail est son “chez lui”.

Là où les autres ne font qu’envoyer des e-mails massivement sans avoir de stratégie claire, nous allons chercher à savoir quelles sont les attentes de notre destinataire.

Souhaite t-il être contacter tous les jours ? Une fois par semaine ? Un fois par mois ?

Ou bien peut-être qu’il préfère être simplement informer d’un sujet particulier ou d’une promotion.

Tout cela doit être défini dans l’e-mail de bienvenue que vous allez rédiger, et qu’il recevra directement après qu’il vous ai donné son e-mail.

Pour vous donner un exemple, j’ai réussi à atteindre un taux d’ouverture de 42,78% sur une liste de 2 853 contacts en e-commerce !

Ce qui est assez élevé tout de même (en faîtes, c’est plutôt excellent 😎).

Pourquoi j’ai atteint un taux d’ouverture aussi important ?

Je ne peux pas le garantir, mais je pense que c’est dû principalement à trois choses :

  • Un objet attrayant
  • Du contenu personnalisé
  • Une segmentation bien définie

L’objet est ce qui va attirer l’attention du destinataire. Il est donc important qu’il soit soigné. Vous pouvez être drôle ou susciter la curiosité. Ces deux approches marchent généralement très bien.

Ensuite, le contenu doit être en cohérence avec ce que votre cible désire savoir ou ce que vous pensez qu’elle désire.

En effet, un client ou un prospect peut ignorer qu’un produit ou service lui conviendrait à merveille. C’est donc de votre ressort de faire naître le désir.

Enfin, il est indispensable de segmenter sa liste d’e-mail pour faire de l’emailing efficace. Cela vous permettra de parler de manière adaptée à chaque groupe de personne de votre liste.

4. Segmenter sa liste d’emails

Maintenant que nous avons vu des bases solides pour faire des emailings qui convertissent, nous allons enfin voir ce qui va propulser votre activité a un niveau supérieur.

C’est bien sûr la segmentation de votre liste !

Segmenter signifie diviser votre liste d’e-mails en plusieurs groupes ciblés et homogènes.

Par exemple, sur ma boutique e-commerce sur Shopify dont je vous ai parlé plus haut dans l’article avec un super taux d’ouverture, j’avais plusieurs listes :

“Les clients qui ont ou sont…”

  • Abonnés à la newsletter
  • Pas encore acheté
  • Abandonné leur paniers
  • Acheté UNE fois
  • Dépensé moins de 100€
  • Dépensé plus de 500€
  • Acheté au moins 3 fois mais qui n’ont plus acheté depuis 1 mois

De cette manière, je pouvais adapter ma communication, être plus pertinent et surtout…

Surtout…

Ne pas lasser mon audience !

5. Rédiger de l’excellent contenu

Bien sûr, comme le dis l’un de mes mentors Oussama Ammar, le reste n’est que de la littérature.

Votre copywriting et le design de votre e-mail doivent se démarquer et donner envie au lecteur de le lire.

Toutefois, lors de certains mails, je ne recommande par de mettre des images. Cela permettra au destinataire de se concentrer uniquement sur ce que vous avez à lui dire.

Par exemple, dans une newsletter où vous prenez de ses nouvelles.

Comment analyser sa campagne d’emailing ?

Une fois que vous avez mis toutes ces actions en places, il va falloir bien sûr analyser les résultats.

Dans la finalité de déterminer le résultat de cette question fatidique :

Combien vaut votre liste ?

Pour cela, nous allons analyser les métriques suivantes :

  • Le taux d’ouverture
  • Le taux de clics
  • Le taux de désabonnement

Il faudra tenir compte des autres proposées par votre auto-répondeur mais selon moi, ce sont les plus importantes.

Premièrement, le taux d’ouverture mesure le pourcentage de personnes qui ont ouverts l’e-mail.

C’est l’indicateur pertinent pour mesure que vous êtes intéressant au yeux de votre destinataire et que votre objet l’a convaincu.

Nous recevons tellement de courriers électronique que cela ne fait aucun doute.

Deuxièmement, un taux de clic (CTR) peut élever signifie peut-être que votre message n’est pas assez ciblé ou alors qu’il n’est pas parvenu à son destinataire.

Enfin, le pire de tous, le taux de désabonnement.

Si le votre est élevé…

Vous n’avez pas suivi notre formation Emails Converter ! 🤓

Blague à part, il faudra déterminer le “pourquoi” et re-travailler la perception que votre prospect a de votre marque.

Généralement, cela passe par apporter plus de valeurs à votre liste d’abonnés.

Dans la formation Emailing Convert, vous verrez tout ce dont nous parlons à travers une formation vidéo afin que vous puissiez, à votre tour, faire des campagnes emailing ultra-performantes et faire croître votre chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire